Empfang in der französischen Botschaft

Cérémonie de lancement du projet

La cérémonie de lancement du projet Dialogue d’avenir franco-allemand s’est tenue le 22 juin 2007 la DGAP à Berlin. La réalisation principale du projet initié par l’Ifri et la DGAP et soutenu financièrement par la Fondation Robert Bosch doit correspondre à la mise en place d’un réseau actif de jeunes futurs décideurs franco-allemands. La première promotion, composée de 10 jeunes français et 10 jeunes allemands, actifs dans les domaines de la politique, de l’administration, de l’économie et de la culture ainsi que des étudiants qualifiés et doctorants s’est réunie pour la première fois à Berlin.

Lors de la cérémonie de lancement, Daniel Cohn-Bendit, vice-président du groupe des Verts/Alliance Libre Européenne, a tenu un discours centré sur la question de l’avenir du moteur franco-allemand. Revenant sur soixante ans de relations franco-allemandes, les temps forts et les difficultés de la coopération, il donna au public et surtout à la première promotion du Dialogue d’avenir un aperçu des perspectives concrètes et prometteuses de coopération bilatérale en Europe et pour l’Europe.

Discours de Daniel Cohn-Bendit

Programme de la cérémonie de lancement

Séminaire

Les participants de la première promotion du Dialogue d’avenir franco-allemand se sont réunis du 23 au 25 novembre 2007 aux Vaux de Cernay, près de Paris. Le séminaire s’est ouvert sur une discussion avec Alain Lamassoure, député du Parlement Européen et conseiller en politique européenne du Président Nicolas Sarkozy portant principalement sur la politique européenne de la France et la Présidence française du Conseil de l’UE au 2ème semestre 2008. Les participants du Dialogue d’avenir ont ensuite pu s’entretenir avec Alfred Grosser de l’état et des perspectives des relations franco-allemandes.

Moments phares du séminaire, les tables rondes ont réuni participants et auteurs de publications d’analyses politiques de la France et de l’Allemagne sur des thèmes de politique étrangère, européenne, intérieure, économiques et sociales. Entre deux séances de travail, au détour d’une promenade dans une abbaye voisine ou d’une dégustation de vin, les participants ont eu un peu de temps à leur disposition pour apprendre à se connaître et nouer des contacts personnels.

Programme du séminaire