Candidatures pour le dialogue d'avenir franco-allemand 2017

Le débat actuel sur le rôle de l’Allemagne et de la France dans la construction européenne démontre que les relations entre les deux pays sont toujours marquées par des malentendus, des divergences et parfois même un retour vers des stéréotypes d’autrefois. Dans le contexte d’une Europe en crise, les partenaires ont de plus en plus de difficultés à trouver des compromis, ce qui accroît la marge de manoeuvre des partis populistes dans nos deux pays. Pourtant, au vu des défis qui se posent, aux niveaux géopolitique, économique et social, il est essentiel de proposer bilatéralement des solutions orientées vers l’avenir, en particulier dans le contexte européen. En même temps, Français et Allemands doivent s’ouvrir à d’autres partenaires européens et discuter avec eux des défis auxquels sont confrontés les citoyens de l’UE. C’est la raison pour laquelle les participants du Dialogue d’avenir franco-allemand se rendront en 2017 en Pologne.

Les intéressés de jeunes cadres des secteurs économique, politique, scientifique, culturel ou administratif avec un intérêt particulier pour la langue, la culture et la vie politique du pays partenaire, peuvent postuler jusqu'au 31 janvier 2017.

Nouvelles Publications

Youth unemployment and Job insecurity in Spain

Problems and Policy Options

Spain has staggering rates of youth unemployment. The Spanish labor market is so dysfunctional for young people that it is tempting to emulate wholesale the successful experiences of other countries, particularly Germany, where unemployment rates – both for the general population and for youth – have been going down for several years.

Maria Ramos und Carlos Victoria: Youth unemployment and Job insecurity in Spain. Problems and Policy Options, DGAPanalyse Nr. 9, 2016.

Prenez connaissance ici de toutes les publications du Dialogue d'avenir franco-allemand.

 

Présentation des résultats du Foresight Workshop au Ministère des Affaires étrangères

Lors du Cercle de discussion « France » sur « La formation et le marché du travail : quelle stratégie contre le chômage des jeunes en France et en Allemagne ? » de la DGAP au Ministère des Affaires étrangères allemand le 24 novembre 2016 , Natalie Hallensleben de la promotion 2016 du Dialogue d’avenir franco-allemand a présenté les résultats des Foresight-Workshops réalisés pendant les trois séminaires de 2016. L’accent était mis sur les recommandations politiques tels qu’un renforcement de l’entrepreneuriat et les investissements dans l’industrie du futur, notamment dans le domaine des énergies renouvelables ou la robotique.

Concernant les thématiques formation et marché du travail, les participants du dialogue d’avenir ont revendiqué une formation adéquate et une bonne éducation en général ainsi qu’un élargissement de l’éducation transfrontalière sous forme de programmes d’échanges, entre autre dans les milieux non académiques.

La présentation des résultats a permis d’enrichir le débat des experts du terrain et intervenants des milieux politique et économique d’une perspective européenne orientée vers l’avenir

Les succès, mais également les obstacles, de la coopération transfrontalière en matière de formation professionnelle entre la France et l’Allemagne étaient l’objet principal de la discussion.  Parmi les obstacles les plus cités/soulignés figuraient le déclin de l’intérêt à l’égard du voisin visible dans la baisse du chiffre des étudiants apprenant la langue ainsi que le problème d’accès aux informations et le manque d’échange au niveau de la formation professionnelle du côté (institutionnel) allemand et français. Les succès dans la coopération sont principalement dus aux acteurs régionaux.

Le texte intégral du rapport avec les recommandations politiques de la promotion 2016 du dialogue d’avenir sera disponible ici très prochainement.

Séminaire à Madrid et Alcalá de Henares

Offrir les mêmes perspectives d’avenir aux jeunes Européens en 2026 – comment y parvenir ? Cette question était au cœur des débats entre les participants de la promotion 2016 du dialogue d’avenir et les dix invités du pays partenaire de cette année - l’Espagne. Au centre du séminaire de clôture de 2016 figurait l’élaboration de recommandations politiques dans le cadre du Foresight-Workshop sur « Le chômage des jeunes en Europe ».

Les échanges entre participants et experts issus de la recherche et de la politique portaient également sur les questions suivantes : Dans quelle mesure les nouveaux mouvements et partis politiques en Allemagne, en France et en Espagne représentent-ils une « nouvelle forme politique » ? Quelle sortie de la crise de formation de gouvernement en Espagne ? A quel point la crise économique a-t-elle marqué le pays ?

A Madrid, une réception à l’ambassade de France et un séminaire au centre de recherche Real Instituto Elcano rythmaient l’agenda tandis que la ville universitaire historique d’Alcalá de Henares accueillait le groupe pour le Workshop et pour continuer les débats. 

Programme du séminaire (en anglais)

Et si.. ? Le Dialogue d’avenir franco-allemand élabore une image de l’UE en 2025 – le Royaume-Uni en étant toujours membre

Le sujet principal du dernier séminaire à Bradford où 10 participants britanniques se sont joints à la promotion 2016 concernait l’avenir de l’Union européenne face à un éventuel « Brexit », une sortie du Royaume-Uni de l’UE.

A l’aide de la méthode de réflexion « Foresight », les participants ont développé une vision de l’UE en 2025.

Après un débat intense, les participants ont adopté la vision de l’UE en 2025 avec le Royaume-Uni en tant que membre après le referendum sur le Brexit. Par voie de « visioning », les participants se sont penchés sur la question de la forme et de l’apparence de l’Union en 2025 et ont choisit des sujets à développer : la démocratie, l’adhésion, la politique étrangère et de sécurité commune, la finance et l’économie, la cohésion sociale et le respect de l’environnement ainsi que la mobilité. Les objectifs visés pour chaque sujet se sont traduits par des titres de journaux, tels que « Les citoyens de l’UE peuvent voter dans l’ensemble du territoire de l’UE – quel que soit leur lieu de résidence ». A l’aide d’une cartographie dite « road mapping » des étapes nécessaires à la réalisation des objectifs fixés pour l’année 2025 ont ensuite été déterminées.

Le rapport est le fruit d’un atelier dans le cadre du Dialogue d’avenir franco-allemand, un programme pour les jeunes diplômés français et allemands, organisé par la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik (dgap) et le Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et soutenu par la Fondation Robert Bosch.

Une description détaillée de la procédure et des résultats se trouve ici en anglais

 

Soirée sur les élections avec le Dialogue d’avenir franco-allemand

La France a voté : malgré un énorme succès lors du premier tour des élections régionales, le Front National n’a remporté aucune région. Mais qu’est-ce que ce résultat signifie-il pour les relations franco-allemandes et l’intégration européenne ? Dans quelle mesure ce résultat modifiera-t-il la culture politique de la France avec désormais trois partis principaux/dirigeants ? Quel rôle sera attribué aux partis établis dans leurs rapports avec les populistes de droite ? Les anciens du Dialogue d’avenir franco-allemand ont débattu ces questions actuelles liées aux élections régionales avec Sabine Ruß-Sattar, professeur de politique comparée à Kassel et chercheur associé de la DGAP au moment de la transmission des résultats du scrutin en directe. Sébastien Vannier, journaliste et ancien du dialogue d’avenir, a animé l’événement.